La Coupe du conseiller 2017

le .

Le samedi 28 janvier
de
9 h jusqu'à 12 h 30
Patinoire du parc Windsor (1, avenue Windsor, à l'est de Riverdale et au sud de Belmont)

Oui, c'est bien le 150e anniversaire du Canada, mais saviez-vous que le grand tournoi de hockey du Quartier Capitale Ward célèbre son 10e anniversaire ?

Quatres équipes — les Old Ottawa South Moose, les Heron Park Hackers, les Old Ottawa East Hosers et les Glebe Goal-Getters se battront pour la gloire. Cette année, c'est le Vieil Ottawa-Sud qui a l'avantage sur la patinoire du parc Windsor.

La Coupe du conseiller est un tournoi de hockey amical qui réunit des équipes venant des quatre coins de notre quartier. Comme toujours, je risque mon corps et ma réputation en tant qu'arbitre.

Le tournoi n'est pas une compétition féroce. C'est plutôt une célébration du hockey et de la communauté. N'importe qui âgé de 16 ans ou plus est invité à jouer, et tout le monde est invité à regarder. Il y a une politique équilibrée, c'est-à-dire deux femmes et deux hommes sur la glace en tout temps, et nous encourageons particulièrement les femmes à s'inscrire.

Les joueurs intéressés sont invités à contacter mon bureau afin que nous puissions vous référer au capitaine de l'équipe de votre communauté.

 

9 h Début Lace up, warm up, meet your teammates, stare down the competition, shake hands
9 h 30 Match 1

Old Ottawa South Moose vs. Old Ottawa East Hosers 

9h 55 Match 2

Glebe Goal-Getters vs. Heron Park Hackers

10 h 20 Match 3

Old Ottawa South Moose vs. Glebe Goal-Getters

10 h 45 Match 4 Heron Park Hackers vs. Old Ottawa East Hosers
11 h 10 Match 5 Old Ottawa South Moose vs. Heron Park Hackers
11 h 35 Match 6

Old Ottawa East Hosers vs. Glebe Goal-Getters

12 h Match
final
Les deux équipes avec le plus de points*
jouent pour la Coupe du conseiller

* victoire = 2 points, match nul = 1, défaite = 0

Règles

  • Le format est de quatre contre quatre sans gardien.
  • Une équipe doit avoir deux joueurs de sexe féminin et deux joueurs masculins sur la glace en tout temps.
  • Les jeux se composent de deux périodes de 7 minutes, avec un changement de côtés à mi-temps.
  • Le conseiller arbitre chaque match.
  • Chaque équipe a trois matchs garantis.
  • Tous les joueurs doivent être âgés de 16 ans ou plus.
  • Tous les joueurs doivent porter un casque de hockey. Des équipements supplémentaires sont encouragés.
  • Aucun équipement de gardien de but ou bâtons de gardien n'est autorisé.
  • Des pénalités seront exigées pour les infractions aux règles. Une punition mineure entraînera une mise en garde par le responsable du match. En outre, l'équipe fautive perdra la possession de la rondelle. Une punition majeure entraînera l'éjection du (des) délinquant(s) du jeu.
  • La rondelle ne doit pas être soulevée (punition mineure).
  • Les mises en échec avec le corps et les lancer-frappés ne sont pas autorisés et entraîneront une punition majeure.
  • Tout joueur qui abuse les officiels du jeu encourra la même punition.
  • Si la rondelle quitte la glace, la dernière équipe à la toucher perd la possession.
  • Les buts doivent être marqués dans un rayon d'env. 3 mètres du filet.
  • Si deux équipes ont le même nombre des points pour la deuxième place, l'équipe avec le plus grand nombre de buts total jouera dans le match final.
  • Amusez-vous et guardez l'attitude sportive ! Personne ne se souvient du meilleur buteur. Tout le monde se souvient du con !

Baseline Road rapid transit corridor travelling towards opposition

le .

Marjorie Shaver-Jones is opposed to the City of Ottawa's plan to put bus stations on medians in the middle of Baseline Road as part of a plan for a new rapid transit corridor.

 Marjorie Shaver-Jones is opposed to the City of Ottawa's plan to put bus stations on medians in the middle of Baseline Road as part of a plan for a new rapid transit corridor. (Chloé Fedio/CBC)

13.8-kilometre transit corridor requires the partial expropriation of more than 200 properties

By Chloé Fedio, CBC News

The City of Ottawa's $160-million plans for a new rapid transit corridor between Billings Bridge and Bayshore Station could face hordes of opposition at an upcoming committee meeting over concerns of installing bus-only lanes in the middle of Baseline Road.

The proposed 13.8-kilometre Baseline Road Rapid Transit Corridor also requires the partial expropriation of more than 200 residential and commercial properties, as well as the complete acquisition of up to 15 properties, to maintain two lanes of traffic on each side of the road, and include segregated bike lanes for cyclists and sidewalks for pedestrians. 

Marjorie Shaver-Jones, the head of the Copeland Park Community Association, has helped collect feedback from hundreds of people in her three-building condo complex, including a petition with some 500 signatures opposing various elements of the city's plan.

A sticking point is the city's plan to place bus stops at medians instead of curbside pickup.

'We think that the dollars can be spent much more wisely to create a much more user-friendly bus system.' - Marjorie Shaver-Jones, Copeland Park Community Association

The condos at 1465, 1485 and 1505 Baseline Road have a total of 1,800 units.

"The current proposed project isn't the best the city can offer and we'd like something better," she said.

"We think that the dollars can be spent much more wisely to create a much more user-friendly bus system that is an improvement on Baseline Road."

Feedback so far has already yielded a key change to the proposal: a signal to allow eastbound vehicles to turn left through the transit corridor for access to the condo complex.

But Shaver-Jones is concerned the planning and environmental assessment study on the project will be rubber-stamped by the Transportation Committee at its February 1 meeting.

The federal government has already pegged $6 million for the design of the transit corridor.

"We're worried it's a done deal," Shaver-Jones said. 

Séance portes ouvertes : Étude de la conception fonctionnelle d'Elgin et Hawthorne

le .

Le mercredi 11 janvier, de 17 h à 19 h 30 (présentation à 17 h 30)
Hôtel de ville, 110, avenue Laurier ouest, salle du Conseil et Place-Jean-Pigott

Les places sont limitées. Veuillez vous inscrire au plus tard le vendredi 6 janvier.

Vous êtes invités à participer à une séance d’information publique sur l’étude de la conception fonctionnelle de la rue Elgin et l’avenue Hawthorne. La présentation commencera dès 17 h 30, donc veuillez arriver à 17 h pour vous inscrire.

Programme

  • Mot de bienvenue et présentations
  • Présentation
  • Période de questions
  • Séance portes ouvertes

En participant à cette séance, vous aurez l’occasion d’en apprendre davantage sur le projet, d’examiner la conception préliminaire de ce couloir et de fournir des commentaires sur le sujet. Vos commentaires aideront la Ville à finaliser le projet de conception, qui sera ensuite présenté au Comité des transports et au Conseil municipal en 2017. Le processus de conception détaillée sera entamé une fois l’approbation reçue du Conseil.

Voici les faits saillants de la conception préliminaire de la rue Elgin :

  • Trottoirs plus larges de chaque côté de la rue
  • Réduction du nombre de voies de circulation et plus d’éléments en bordure de rue (piétons, stationnement, arbres, supports à vélo et ainsi de suite) visant à aider à modérer la circulation
  • Souplesse afin de conserver le stationnement sur rue et les zones de chargement sur au moins un côté de la rue de la plupart des îlots
  • Souplesse afin de transformer certains stationnements et certaines zones de chargement en utilisation piétonnière, en terrasses extérieures ou en placettes sur rue
  • Zones d’attente améliorées aux arrêts d’autobus
  • Stratégies générales pour gérer les perturbations pendant les travaux

La conception préliminaire de l’avenue Hawthorne comprend ce qui suit :

  • Trottoirs plus larges de chaque côté de la rue
  • Aménagement d’une installation cyclable en direction ouest (travaux en parallèle avec la voie cyclable existante sur l’avenue Graham en direction est)
  • Conservation de certaines places de stationnement sur rue du côté sud de l’avenue


Pour en savoir plus, visitez ottawa.ca ou communiquez avec :

Vanessa Black, ing.
Ingénieure en transport – Modification du réseau
Direction générale des transports
Ville d’Ottawa
110, avenue Laurier Ouest
Ottawa (Ontario) K1P 1J1
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (link sends e-mail)
Tél. : 613 580 2424, poste 12559

Le recyclage vu de l’intérieur

le .

IMG 0625

Intérieur de l'installation de récupération sur le chemin Sheffield, où est trié et traité le contenu des boîtes bleues des Ottaviens. Photos : Jon Connor.

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu'il advenait du contenu de votre boîte bleue une fois ramassé ?

L'usine de recyclage de Cascades, sur le chemin Sheffield, traite chaque jour 83 tonnes de matières recyclables (des boîtes bleues) ramassées par ses 42 véhicules. Le procédé de recyclage comporte plusieurs étapes :

IMG 0637Convoyeur d'alimentation principal : Les matières sont déchargées sur un grand convoyeur. Celui-ci est arrêté par un capteur optique lorsqu'il y a accumulation au sommet.

Cylindre doseur : Le cylindre régule le débit d'alimentation, étale les articles et déchire les sacs.

Prétriage : Les sacs étant maintenant ouverts, les gros déchets sont retirés, et la ferraille et les gros articles en plastique sont triés, puis envoyés au recyclage.

Séparateur balistique : Dans le séparateur, les articles plats comme le papier, le carton et les sacs en plastique sont dirigés vers le haut et acheminés à une station de triage, où la fibre est séparée de la pellicule. Les contenants sont retournés à la chaîne. Les articles tridimensionnels descendent et tombent sur un convoyeur qui les transporte vers une autre station de triage. Les articles en verre sont quant à eux brisés par les palettes du séparateur et tombent directement en dessous.

Séparateur magnétique à tambour et cyclone : Le convoyeur transporte les articles et les fait tomber au-dessus d'un tambour magnétique en rotation qui attire les pièces en acier et les achemine à un autre convoyeur. Les autres articles tombent sur un tamis fin qui laisse passer les plus petits éléments, principalement du verre. Ceux-ci tombent dans un cyclone où les matières légères sont séparées du verre par aspiration.

Trieuses optiques : Les articles restants sont étalés sur des convoyeurs rapides et acheminés vers deux trieuses optiques qui, au moyen de capteurs infrarouges, déterminent la nature de chaque article avant de le projeter au bon endroit par des jets d'air.

La première trieuse envoie les articles recouverts d'un enduit multicouche dans la première chute et les plastiques de type 1 dans la troisième chute, plus haut. Les autres articles tombent dans la chute du milieu et sont acheminés à la deuxième trieuse optique.

La deuxième trieuse optique envoie les plastiques de type 2 dans la première chute et les plastiques de types 3 à 7 dans la troisième chute, plus haut. Le reste tombe dans la chute du milieu et est dirigé vers la station de tri manuel.

Station de tri manuel : Ici, des employés retirent les articles que les machines ont laissé passer et les mettent dans les bons conteneurs.

Séparateur à courant de Foucault : Cette machine utilise un rotor magnétique pour induire un courant de Foucault dans les canettes d'aluminium. Celles-ci sont alors projetées tandis que les autres articles tombent sur le convoyeur à résidus.Waste-recovery

Convoyeur à résidus : Ce convoyeur mène à une troisième trieuse optique qui renvoie toute matière recyclable oubliée dans la chaîne et laisse tomber les autres articles dans le conteneur à résidus.

Presse à balles : Lorsqu'un conteneur pour un certain type de matière recyclable est plein, on le transporte jusqu'à la presse pour compacter son contenu. Les balles pèsent entre 500 et 1 000 kg, dépendant de la matière.

Contrôle de la qualité : Un commis au contrôle de la qualité à la fin de chaque chemin de triage retire tous les articles indésirables et les renvoie dans la chaîne.


Les pires intrus dans les boîtes de recyclage

Voici les pires contaminants qu'on retrouve dans les boîtes bleues des Ottaviens :

  1. Déchets ménagers dangereux (huile, essence, pesticides et herbicides) dans des contenants et des aérosols complètement ou partiellement remplis.
  2. Bonbonnes de propane et d'hélium.
  3. Piles et batteries.
  4. Sacs et pellicules en plastique (sacs d'épicerie, de lait et de croustilles, pellicule moulante et cellophane). Ne mettez pas vos matières recyclables dans des sacs.
  5. Articles d'extérieur (outils, boyaux d'arrosage, bordures de jardin, mobilier de jardin et toiles de piscine).
  6. Petits électroménagers (grille-pains, rôtissoires et fours à micro-ondes) et outils électriques (perceuses et scies).
  7. Articles de cuisine (assiettes, tasses, autres articles en céramique, chaudrons et casseroles).
  8. Divers articles en métal et en plastique (pièces d'automobile et jouets).
  9. Papier et carton, qui vont plutôt dans la boîte noire. Exceptions : certains contenants de similicarton pour la nourriture et les boissons vont toutefois dans la boîte bleue, comme ceux de lait, de crème glacée et de jus congelé.
  10. Matières organiques (nourriture et plantes), qui vont plutôt dans le bac vert.

Et voici les pires contaminants qu'on retrouve dans les boîtes noires :

  1. Sacs et pellicules en plastique (sacs d'épicerie, de lait et de croustilles, pellicule moulante et cellophane). Ne mettez pas vos matières recyclables dans des sacs.
  2. Articles qui vont plutôt dans la boîte bleue, notamment les cartons à fermeture pignon (cartons de lait et de jus), les contenants aseptiques (Tetra Pak) et les contenants et canettes de boisson.
  3. Pièces d'automobile (rotors, étriers et plaquettes de frein).
  4. Déchets ordinaires.
  5. Piles et batteries.

En moyenne, on compte 20 % d'intrus dans les boîtes bleues, comparativement à un maigre 4 % dans les boîtes noires.

Vous ne savez plus trop si un article va dans la boîte bleue, la boîte noire, le bac vert ou les poubelles ? Vérifiez dans le navigateur de déchets de la Ville d'Ottawa.